J’arrête la viande

Bon, voilà, c’est dit : j’arrête de manger de la viande.
Ça n’est pas une décision radicale et soudaine, mais l’aboutissement d’un long cheminement.
Déjà, j’étais depuis longtemps écœuré par les étalages de barbaque sanguinolente dans les boucheries.
Déjà, j’avais arrêté de manger des « bébés » : agneau, veau, porcelet, bébé phoque…

Déjà, le lapin ne faisait plus partie de mon alimentation depuis une discussion avec une petite fille, il y a des années :
- Tu manzes pas des petits lapins, toi, z’espère ?
- Heu… non (là je mens, je me suis fait un civet la semaine d’avant)
- C’est pas bien de manzer les lapinous. Les lapinous, c’est comme les chats. Tu aimes les chats ?
- Oui, j’aime les chats, et je te promets de ne plus jamais manger de lapinou.
Elle avait raison cette gamine, et j’ai tenu la promesse que je lui avais faite.
un lapin c'est trop mignon pour être mangé

Ces jours-ci, je suis tombé sur la vidéo de Paul Mc Cartney « Si les abattoirs avaient des vitres.. » On y voit les conditions scandaleuses dans lesquelles sont élevés et abattus les animaux destinés à notre alimentation. Horrible. Je n’intègre pas la vidéo, pas mon propos de choquer, vous irez la voir si vous le souhaitez : Si les abattoirs avaient des vitres

Une vache n’est pas faite pour vivre et mourir dans ces conditions dégradantes, mais pour voler libre dans les airs et couver ses petits dans son nid douillet.

Je me sens de plus en plus proche des animaux, surtout des mammifères : nous avons un patrimoine génétique très semblable. Quelque part, ce sont mes cousins, mes parents. Et on ne mange pas ses parents.
ne plus manger de viande

Il y a aussi d’autres raisons :

des raisons écologiques

  • il faut 10 kilos de soja et 13 000 litres d’eau pour produire 1 kilo de viande de bœuf
  • les fameux rots et pets de vaches sont responsables d’une part importante des gaz à effet de serre
  • des régions entières sont sacrifiées au productivisme de l’industrie de l’élevage, la forêt amazonienne a été massacrée pour que cette saloperie de Mac Donald puisse engranger des dollars en empoisonnant les gens
  • le purin de cochon produit les algues vertes qui polluent les plages de Bretagne
  • et bien d’autres encore destructions de notre belle planète pour remplir nos insatiables estomacs

des raisons de santé

L’excès de viande provoque du cholestérol, des troubles cardiovasculaires, de l’obésité et tout un tas de maladies pas cool dont je connais même pas le nom tellement il est compliqué.
Et pourtant, dans l’inconscient collectif, manger de la viande est gage de bonne santé. Une vieille croyance populaire, du temps où le petit peuple crevait la dalle et enviait la bouffe riche du seigneur viandard. Ce genre de dogme ne devrait plus avoir cours mais, entretenu par la publicité, il sert bien les intérêts de l’industrie agroalimentaire.

Voilà mes raisons de ne plus manger de viande. Je ne suis pas le seul, constate avec plaisir que Serge Roukine, aka @Codeur, vient de sortir ce billet : Je suis devenu végétarien, pourquoi ?
Je ne vais pas aussi loin que lui, et ne m’interdis pas de me taper de temps en temps quelques tranches de saucisson ou une tranche de jambon cru italien. Suivons la Voie du Juste Milieu, comme disait Bouddha, l’excès étant mauvais en tout.
Comme pour Serge, mon choix est tout à fait personnel.  J’ai fait ce billet pour y coller mon code Adsense pour mettre par écrit un choix que j’avais envie de faire depuis longtemps. Sans vouloir convaincre personne, rien n’est plus pénible que les petits dictateurs qui ayant arrêté de fumer, par exemple, veulent contraindre le monde entier à les suivre.

Tags : , , ,
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading ... Loading ...
17 972 lecture(s)

41 commentaires à “J’arrête la viande”

  1. theFILF 29 juin 2011 à 14h17 #

    Je partage le constat (en partie, car tous les animaux ne sont pas élevés dans des conditions insupportables).
    Pour autant, une question philosophique me vient. Je prends l’exemple du porc. Le porc est un animal qui ne fournit que de la viande. La vache, encore, fournit du lait. Mais on ne consomme pas le lait de la truie. La seule vocation du porc est de fournir de la viande, à ma connaissance. Arrêter de manger de la viande de porc, n’est-ce pas décider que le porc n’a plus aucune utilité ? Et que nous n’avons donc plus besoin de porcs ? N’est-ce pas de fait nier l’existence de cette espèce ?
    Par ailleurs, il me semble que l’homme est essentiellement, fondamentalement, omnivore. Nous sommes faits pour manger des végétaux et des protéines animales (contrairement à la vache, qui est strictement herbivore).
    Donc si je te rejoins sur le saucisson ou le jambon de qualité (miam !), je ne peux me résoudre à bannir toute protéine animale de mon alimentation. Sans doute devons-nous changer notre mode de consommation, et refuser la viande de mauvaise qualité issue de conditions d’élevage et d’abattage non-conformes à ce que nous estimons. Mais sommes-nous bien certains de pouvoir nous passer durablement de cet apport protéïnique ?
    Par ailleurs, le facteur économique joue aussi. Combien peuvent se payer le luxe d’une viande « respectable » ? La barbaque de batterie a encore de beaux jours devant elle quand on voit le prix du kilo de viande de qualité.
    Ajoute à ça l’éducation : Sur un boeuf, tout le monde sait griller un steak. Combien savent cuisiner les bas-morceaux ? N’est-ce pas là générateur de gâchis et d’inégalités ?
    Plutôt que de rejeter toute consommation de viande, interrogeons-nous, de façon globale et systémique, sur le fonctionnement de cette filière qui amène la viande dans notre assiette, non ?

    • Dugomo 29 juin 2011 à 15h36 #

      Si tu poses comme postulat « La seule vocation du porc est de fournir de la viande » cela veut dire que tu ne conçois l’animal que comme pouvant être utile à l’homme. Donc que tu places l’homme au sommet de la « création », concept légué par 2000 ans de religions monothéistes.
      Je ne souscris pas du tout à ce point de vue, me considérant comme faisant partie d’une planète aux formes de vie très diverses, aucune n’étant meilleure ni pire d’une autre. Je ne suis pas au sommet, je suis au milieu.
      En ce qui concerne l’apport en protéines, il me reste le poisson (je n’ai pas la même affection envers eux qu’envers les mammifères) et le tofu : bien préparé, c’est excellent.
      Sur ton dernier point, je pense que ce n’est qu’une partie du problème, et que c’est l’ensemble du fonctionnement de nos société qui est à revoir. Mais ma démarche ne concerne que moi, elle est totalement individuelle.

      • theFILF 29 juin 2011 à 15h47 #

        Intéressante, ta remarque sur la place de l’homme ! Besoin d’y réfléchir un peu avant de répondre, je n’avais pas envisagé ça sous cet angle.
        Deux idées me viennent cependant spontanément à l’esprit : la place de l’homme en bout de la chaîne alimentaire, et le fait que l’homme soit celui des animaux qui a sans doute le plus gros impact sur la planète (et donc sur les porcs ;-)). Ces deux éléments me conduiraient à le placer, en effet, au point focal du système. Centre ou milieu, je vois plus ça comme une question de métaphore (pyramide ? cercles concentriques ? Une même donnée peut être représentée de plusieurs façons).
        Pour le poisson : on est déjà dans une situation assez critique sur cette ressource. Transférer nos apports en protéïnes animales de la viande vers le poisson est-il tenable à moyen ou long terme sans épuiser la ressource ? Je manque de données chiffrées, mais les quelques éléments que j’ai pu lire ici ou là me semble poser légitimement question. A la rigueur, je m’intéresserais plus facilement aux apports par les insectes, si la barrière culturelle n’était pas si haute (encore qu’entre un insecte et une crevette, hein.. ;-))
        Sur le dernier point, revoir l’ensemble de fond en comble, on est d’accord. C’est d’ailleurs ce que je voulais dire en parlant d’approche globale et systémique.

      • nihcam 29 juin 2011 à 17h05 #

        À défaut d’être au sommet de la création, nous nous trouvons tout de même au sommet de la chaîne alimentaire. Ça ne compte pas pour rien. Ce n’est donc pas déraisonnable de dire que le porc, d’élevage en tout cas, n’existe que pour nous nourrir. De la même façon que les arbres abattu à Noël ne sont planté que dans cet unique but.

        Je suis tout à fait d’accord avec toi sur tout ce qui concerne les conditions ignoble dans lesquelles sont élevés et abattu les animaux d’élevage. Je comprends moins par contre le coups des bébés. Je ne vois pas beaucoup de sens à cette restriction. (D’autant que, quitte à suivre une logique qui t’interdit le veau, je ne vois pas comment elle pourrait t’autoriser les œufs…)
        My two cents.

  2. lovizolette 29 juin 2011 à 16h24 #

    Je suis 100% d’accord avec toi. D’ailleurs j’avais fait un petit post au même sujet il n’y a pas si longtemps. C’est ici http://chezlaurette.posterous.com/47177235

    • Dugomo 29 juin 2011 à 16h31 #

      Je n’arrive pas à commenter sur ton blog (^^ posterous), alors je dis ici que je suis d’accord avec ta démarche : vivre et manger avec conscience de ce que l’on fait

  3. jcfrog 29 juin 2011 à 16h50 #

    yes, bravo. Je n’en suis pas encore là, je suis encore accroc, mais pour ma santé et pour celle de ma planète, et même pour l’aspect civilisé, j’espère y arriver un jour ;) #bravo

    • Dugomo 29 juin 2011 à 17h45 #

      Tu y arriveras :-)
      Ou pas, c’est ton choix perso

  4. Hanashoubi 29 juin 2011 à 17h03 #

    Sujet intéressant, merci de partager ton point de vue. Je n’ai pas particulièrement de chose à dire par rapport à ça mais si tu as des recettes pour le tofu, cela me remplira de joie :D

  5. Bart 29 juin 2011 à 17h05 #

    Et bien moi, je ne suis pas totalement d’accord avec toi.
    Bien sûr que les animaux ne méritent pas de vivre dans des conditions comme celles là, mais l’homme n’est pas fait pour être végétarien ou végétalien. La vache peut se permettre de manger des végétaux tout simplement parce que elle a plusieurs estomacs faits pour cela. L’homme, lui, a besoin de protéïnes, ce que la viande contient en grande quantité et que les végétaux n’ont qu’en très petite quantité, insuffisante pour l’homme.
    Un lion ne va pas manger des plantes parce qu’il est dégouté de la façon dont il tue ses proies, son corps lui commande de manger de la viande parce que manger des végétaux le tuerait.
    Notre estomac nous permet de manger des deux, mais il faut considérer l’apport énergétique des aliments, se gaver de soja n’est pas non plus bon pour la santé.

    Oui, l’excès de viande est mauvais pour la santé, mais la carence est également mauvaise, comme tout, quand l’on mange, il est nécessaire de savoir équilibrer les aliments.

    Alors je suis d’accord avec toi, les conditions de vie des animaux sont indignes, on fait beaucoup de mauvaises choses par intérêt, et je suis aussi outré que toi sur ce point là, mais ce n’est pas ce qui va m’empêcher de manger de la viande, si tu veux lutter contre les mauvaises conditions de vie des animaux, il va falloir viser plus grand que ça, je ne vois dans cette manière de faire que de l’égoïsme afin d’avoir la conscience tranquille : « Je suis conscient de la boucherie qui a lieu tout autour de moi, je ne fais rien pour l’arrêter mais je n’y participe pas, je ne suis donc pas responsable… ».

    • SACHAN 2 1 avril 2014 à 19h40 #

      BART.Bonjour
      Tu dis que notre estomac nous permet de manger des deux.Mais ton estomac t’y oblige t’il ?.La réponse est non.N’oublie pas que l’animal le plus proche de l’homme est végétalien(c’est le BONOBO).C’est donc une référence .La vache est herbivore mais l’homme est végétalien(ce n’est pas la meme chose).

  6. Nabella Leen 29 juin 2011 à 17h11 #

    My two cents :

    C’est un choix que je conçois lorsqu’il est fait dans l’idée de « dénoncer » les biais de l’élevage industriel, quels qu’ils soient.

    En revanche, les principes consistant à dire que, parce qu’un animal est « notre cousin »/ »mignon »/ »bleu à paillettes »/…, je n’accroche pas du tout.
    En effet, l’homme est omnivore. La viande fait partie, de fait, de l’alimentation humaine et ce suite à des millénaires d’évolution ayant placé notre espèce dans une position de chasseur/cueilleur.
    Je trouve donc que c’est se renier que d’aller à l’encontre de la barbaque. Mais après tout ça reste un choix personnel.

    En tout cas tant que ce choix personnel. Et je profite de ce commentaire pour insister sur ce point. Que personne n’impose ce régime qui n’a clairement rien de naturel à ses enfants … C’est un risque grave de carences (que les alternatives, type apports médicamenteux, compensent très mal).

    • Dugomo 12 juillet 2011 à 22h08 #

      Oh, mes enfants, ça fait bien longtemps que les ai mangés ;-)

    • SACHAN 2 1 avril 2014 à 19h29 #

      Je trouve donc que c’est se renier que d’aller à l’encontre de la barbaque. Mais après tout ça reste un choix personnel.
      NABELLA LEEN.
      Vous dites qu’il est normal de manger de la viande car l’humain serait omnivore.Alors sachez que l’humain est aussi un bipède et donc je vous conseille de ne plus prendre aucun moyens de transports et de marcher à pied dorénavant .Comme celà vous serez en conformité avec votre état de nature!

    • SACHAN 2 1 avril 2014 à 19h55 #

      Vous dites que l’homme est omnivore.
      Ou sont ses crocs et ses griffes que les animaux omnivores possédent?
      Et pourquoi peut’il vivre sans viande?
      Et pourquoi le singe le plus proche de l’homme est végétalien?(le bonobo)

  7. lovizolette 29 juin 2011 à 17h26 #

    @dugomo si si , il y est bien.

  8. lovizolette 29 juin 2011 à 21h27 #

    @Bart Il y a des millions si pas des milliards de personnes végétariennes dans le monde (Plus de 10 millions en Angleterre) Par choix ou par l’impossibilité aà se payer de la viande.
    Notre corps à besoin de 22 acides aminés (Proteines) Il peut en produire 14 (12 pour les enfants) Les autres doit venir de sa nourriture. La viande contient les 14 « Essentiels » et donc est facile. Mais ces 14 se trouve facilement avec des combinaisons (du pauvre d’ailleurs), par example poischiches et semoule, haricots et riz ou pain, noix et graines etc. Ce n’est pas la carence en viande donc qui pose problème. Ps les lions sont carnivores et les vaches (à qui, il n’y a pas si longtemps on nourissaient de farines animales, sont hérbivores.
    @Nabella c’est donc un régime parfaitement naturelle.
    @Nlhcam Les oeufs ne sont pas fértilisé donc ne sont pas des êtres « en devenir » L’idée de ne pas manger les bébés serait que chaque animal ait un vie qui vaut le coup d’être vécu avant de mourir, même si c’est mourir pour remplir nos assiettes.
    bises à tous.

    • nihcam 30 juin 2011 à 9h27 #

      J’ai mangé des tonnes d’œufs avec cette petite tache rouge qui trahit la présence d’un poussin en devenir. Je pensais plutôt à ceux là.
      Après, une qui vaut le coup d’être vécu, pour un animal d’élevage, qui n’a de plus une conscience qu’à un niveau assez primaire, je trouve le concept un peu discutable.
      Qu’un poisson rouge vive un an ou une semaine, il n’a souvenir que de son dernier tour de bocal…

      • SACHAN 2 1 avril 2014 à 19h59 #

        NIHAM
        Si un poisson rouge ne tient pas à sa vie,explique moi pourquoi il se sauve.

    • SACHAN 2 1 avril 2014 à 19h46 #

      LOVIZOLETTE bonjour
      le quinoa,le sarrasin;les avocats,le teff ont des protéines complètes sans assemblage et il en existe d’autres.

  9. Dom Pagliero 2 juillet 2011 à 11h01 #

    Ouais ouais… c’est vrai que la viande est un gaspillage écolo absurde. Réduisons. C’est vrai qu’un animal qu’on a vu vivre cesse d’être comestible. Qu’on ne mange pas ses parents est moins vrai. Le cannibalisme et le vampirisme, au moins symboliques, sont essentiels à la vie de famille. Si la parenté phylogénique est un argument alors je ne mange plus de porc (c’est l’animal le plus proche de l’homme dit-on). Ca tombe bien je fais pousser ma barbe. Promis, je ferai un effort: moins de viande… mais il faudra bien que je me fasse une entrecôte de temps en temps pour en donner des petits bouts à mes chiens, qui, eux, n’ont pas lu ton blog.
    Pace e Salute

    • SACHAN 2 1 avril 2014 à 20h09 #

      DOM PAGLIERO bonjour
      L’animal le plus proche de l’homme c’est le chimpanzé bonobo et non pas le porc.

  10. lovizolette 2 juillet 2011 à 13h02 #

    @nlhcam Je suis très intrigée. Comment font cinq poules enfermées dans une cage toute leur vie pour faire fertilser leurs oeufs? ;)

    • Dugomo 2 juillet 2011 à 14h25 #

      DSK ?

    • SACHAN 2 1 avril 2014 à 20h06 #

      Enfermer des poules dans des cages n’est pas normal.De plus,les oeufs qu’elles pondront ont nécessité de faire tuer un coq pour chaque poule pondeuse.Les poules ne pondent pas pour nous à ce que je sache!

  11. lovizolette 2 juillet 2011 à 15h41 #

    lol

  12. [...] existentiels. Et ce n’est pas les articles récents d’internautes (tels que Serge, ou Dugomo) qui vont me faire moins [...]

  13. je_suis_chauve 12 juillet 2011 à 22h02 #

    Je suis végétarienne aussi. Et j’ai beaucoup aimé le ‘une vache n’est pas faite pour vivre et mourir dans ces conditions dégradantes, mais pour voler libre dans les airs et couver ses petits dans son nid douillet’.

    • Dugomo 12 juillet 2011 à 22h06 #

      L’image m’a séduit, de la petite vache dans son nid :-)

  14. Marjory Panda Moustache 18 juillet 2011 à 19h06 #

    Voici un article qui pourra compléter celui-ci… Pour ceux qui penseraient qu’être végétarien est définitivement synonyme de carence :

    http://societe-vegan.blogspot.com/2011/05/les-animaux-emballages-vitamine-b12.html

  15. lovizolette 19 juillet 2011 à 7h37 #

    Un article édifiant! Par contre pour la vitamine B12, quand j’étais végétraienne ( et comme tous les Anglais, végétarien ou non) je mangais des tonnes de « Marmite » sur du pain grillé. C’est de la leuvure de bière avec extraits végétaux, délicieux (mais faut aimé.) Je n’avais donc pas de suppléments à prendre.

  16. vendat 30 janvier 2012 à 1h20 #

    Je ne mange plus de viande car elle issue de souffrances et je ne boycott tout simplement.
    J’espère que bcp changeront leurs habitudes alimentaires et deviendront végétariens car il faut bannir les élevages en batterie, les horreurs des abattoirs etc …………

    • SACHAN 2 1 avril 2014 à 18h59 #

      VENDAT.Vous dites que vous ne mangez plus de viande car elle est issue de souffrance.Sachez que les végétariens consomment les produits qui font le plus souffrir les animaux.(les oeufs et produits laitiers).

  17. DoOKie 14 décembre 2012 à 21h42 #

    Je ne comprends pas ton argument : les fameux rots et pets des vaches sont en grande partie responsables de l’effet de serre… C’est pas parce qu’elles sont en liberté qu’elles arrêtent de roter et de péter…
    Sinon, je ne vous comprend pas quand vous disez que vous essayez de devenir végétarien mais que c’est dur… Soit vous ne manger plus de viande, soit vous en mangez et vous aimez en manger… Il ne faut pas se forcer à arrêter de manger de la viande!
    Et la video de Paul Mc Cartney m’a donné faim! *même si je suis d’accord sur les conditions déplorables de certains élevages… :/

    • Adeline 17 mars 2013 à 18h01 #

      non ce n’est pas parcequ’elles sont en liberté qu’elles « pèteront » moins, mais si tout le monde diminuait (pas forcément arrêter mais diminuer) sa consommation de viande il y aurait beaucoup moins de pollution… Et moins de souffrance…
      « Une baisse de 50 % de la consommation de viande en Occident d’ici 2020 permettrait de diminuer de 3,6 millions le nombre d’enfants souffrant de malnutrition dans les pays en développement.  » Institut de recherche international sur la politique alimentaire (International Food Policy Research Institute)

      Se battre pour les animaux, c’est se battre pour les Hommes <3

  18. Kami 7 janvier 2013 à 0h14 #

    @DoOkie : les vaches ‘rotent et petent’ trop car elles sont nourries avec des aliments qui ne sont pas adaptés ! elles ‘fermentent’ et c’est la cata…
    Merci pour ce joli article, je suis egalement devenu vegetarien depuis un an et demi a présent. Je pensais que ce n’était qu’une ‘passade’ mais non, je ne veux pas participer à ce massacre, passer devant la boucherie et voyez la morgue / des experiences… beurk

    Et quand à la personne qui a cité ‘le cannibalisme et le vampirisme sont essentiels a la famille’, stoppez ces idées erronées et freudiennes : Freud etait un tueur en série, il a même assassiné son demi frère ( en le castrant et le torturant ) ainsi que son père, il a donc pris son cas pour des généralités.. pourquoi ne pas parler de ‘lien familial profond’ plutot que de ‘regression infantile’ lorsqu’on veut passer du temps avec sa famille à se dormoter mutuellement ?
    Bref, autre sujet!
    Réfléchissez tous par vous mêmes ;) – la seule façon de réfléchir à vrai dire !

  19. Cath 22 février 2013 à 13h26 #

    Excellent article, bien vu et bien dit, avec humour et simplicité. Je suis d’accord sur tout, Dugomo, et ici, nous avons fait le même cheminement cérébral et alimentaire que toi et d’autres ici.

    Voilà, c’est simple et sans bavures.

    Sans être prosélytes et raviver les sempiternelles batailles vég/omni, sachons que nous sommes, à bas bruit, des précurseurs.

    Suis prête à échanger toutes mes recettes de légumes, gratins, pasta, farcis et lasagnes aubergines, contre quelques bonnes et nouvelles recettes de desserts.. à bon entendeur :)

  20. Adeline 17 mars 2013 à 17h52 #

    Bonjour,
    belle initiative, je suis sur la même voie, déjà avec mon copain on ne mange pas de bébé animaux (car souffrance des parents et bébé lors de la séparation et droit à une vie d’une certaine durée), on ne mange pas de lapinou non plus c’est comme les chats les lapinous et pas de cheval…
    Et moi j’ai arrêté de manger des mammifères car ils sont très proche de nous, on est des mammifères aussi…
    Je me reconnais dans ce que tu dis ;)
    Pour les oeufs, chez nous les poules sont pépères dans le jardin la journée, dans leur cabane la nuit et on ramasse les oeufs tous les jours, on ne les tue pas… donc pas de mal à ça !!

    • SACHAN 2 1 avril 2014 à 19h13 #

      Pour les oeufs, chez nous les poules sont pépères dans le jardin la journée, dans leur cabane la nuit et on ramasse les oeufs tous les jours, on ne les tue pas… donc pas de mal à ça !!
      Ah vous croyez que ramasser les oeufs ne tue pas.Alors expliquez-moi ce que sont devenus les coqs qui vous ont permis d’avoir des poules et des oeufs (et on en reparlera !)Un coq a été tué Pour chaque poule que vous avez achetée pour mettre dans votre cabane afin de ramasser vos oeufs.Les oeufs ne tuent pas la poule mais ils tuent les coqs qui sont aussi nombreux que les poules à la naissance..

  21. SACHAN 2 1 avril 2014 à 18h27 #

    DUGOMO?BonjouR
    Vous dites que vous arretez la viande mais vous mangez du poisson.Parce que pour vous,le poisson n’est pas de la viande?Serait-ce donc un légume?Une chose est sure,vous n’ètes pas végétarien.Jeb suppose que vous consommez des oeufs et des produits laitiers?Alors sachez que aliments font tuer aussi les animaux et les font souffrir encore plus que la viande.

  22. SACHAN 2 1 avril 2014 à 18h39 #

    ADELINE bonjour
    Vous dites que les oeufs ne tuent pas les poules.Mais sachez que les oeufs (fertilisés ou non )font tuer les coqs qui sont aussi nombreux que les poules à la naissance.


Écrire une réponse