Le téléphone, bordel !

Cela fait un moment que je suis interpellé par ce phénomène étrange : je communique régulièrement avec des champions des réseaux sociaux, des virtuoses du twitt, des as du bloguisme tout azimut. Et lorsque je désire approfondir un échange, aller plus loin, c’est tout naturellement que je fournis mon numéro de téléphone et mon Skype. Et là, j’ai bien souvent droit à cette réponse :  « par mail si tu veux »…..

Suis-je vieux ?

Oui, c’est la question que je me suis posée : suis-je dépassé ? La communication moderne a t-elle mis au rebut un objet aussi antédiluvien que le téléphone ? Est-ce ringard de s’appeler plutôt que de s’envoyer des SMS ?

Ouf, je ne suis pas vieux !

Tout bien réfléchi, c’est moi qui ai raison.
Savez-vous qu’un très faible pourcentage d’un message entre deux humains passe par le sens des mots ? Bien sûr, nous sommes tous très intelligents, nous comprenons ce que l’autre veut dire. Mais il y a plus que la compréhension d’un froid message. La communication entre deux personnes passe par bien d’autres canaux, plus sensitifs qu’intellectuels :

  • Le timbre de la voix, les intonations. Les silences aussi disent bien des choses.
  • Les grimaces, les mimiques.
  • Les postures du corps, les attitudes : défensive ou offensive, contactée ou sereine…
  • Les phéromones, même, quand on est en contact physique avec la personne.  Ces substances chimiques que nous émettons tous et qui sont autant de messages perçus par notre interlocuteur.

Il nous est à tous arrivé, face au baratin d’un vendeur de grande surface « faites moi confiance, j’ai la même à la maison » de nous dire « et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu… ». Non parce que son discours était incohérent, mais parce que nos sens nous avertissaient d’un danger.
On dit bien d’une personne qu’on « la sent » ou au contraire qu’on « ne peut pas la sentir » : et ça, ça ne peut se percevoir par un simple texte, on a besoin d’un contact, auditif au minimum. Et Skype est encore mieux, puisqu’on peut rajouter le sens de la vue, grâce à la webcam.

Pourquoi cette réticence au téléphone ?

Timidité, manque de confiance en soi, nolifitude, peut-être.
Mais surtout méconnaissance de l’outil. J’ai toujours cru que je savais , jusqu’à ce que je fasse un « stage téléphone », dans lequel j’ai appris bien des choses. Par exemple, saviez-vous que si vous souriez au téléphone, votre interlocuteur le perçoit ?

Ça tombe bien : je vends des formations Je vous encourage à vous former à communiquer plus avec ces outils merveilleux que sont le téléphone et Skype, vos échanges seront bien plus riches.

Tags : , , ,
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 5, 00 out of 5)
Loading...Loading...
14 170 lecture(s)

20 commentaires à “Le téléphone, bordel !”

  1. skullpat 20 décembre 2010 à 15h52 #

    Et surtout quel plaisir d’entendre la voix démentielle de Dugomo déclamer un sensuel « Coucou tu veux voir ma b**e ? » 😀

  2. Sébastien 20 décembre 2010 à 15h54 #

    Téléphoner peut être contraignant par rapport aux mails ou tweets car il nécessite une attention bien particulière et donc de mettre en suspend ce que l’on est en train de faire… je pense que c’est cela qui gène ces « nolifistes » :)

    • Don Paglierone 1 janvier 2011 à 15h33 #

      Il est génial dugomo mais il ne comprend pas qu’on puisse perdre un carnet d’adresses… Quant à sa b..e Bof! Je ne crois pas qu’il y ait de quoi fouetter… un chat.

  3. Gregos 20 décembre 2010 à 15h56 #

    J’aime beaucoup cet article.
    Les gens se parlent moins qu’avant, certains voisins ne se connaissent même pas entre eux, alors qu’ils habitent à quelques mètres les uns des autres..

    Entièrement d’accord sur la communication téléphonique, c’est important d’entendre son interlocuteur!

    Skype : greg32885 :)

  4. Sophie Gironi 20 décembre 2010 à 15h58 #

    Tout bêtement parce que le téléphone est intrusif et ne permet pas le multitasking.
    Certes, c’est souvent plus rapide (quand ca ne se prolonge pas en banalités), mais j’ai plus facilement le temps et l’opportunité de tchatter que de parler au téléphone (genre quand ma fille dort ou que Nico essaie de se concentrer dans notre bureau de 8m2).
    Du coup, si je devais trouver un créneau pour parler au téléphone, il faudrait attendre, alors que par tchat, je suis disponible quasiment tout le temps. Et je peux t’assurer qu’on peut aussi sourire en tchattant ^^

  5. fee_lait 20 décembre 2010 à 16h10 #

    Moi j’aime pas le téléphone. Ça remonte à toute petite. Il était inutile d’appeler à la maison si j’étais toute seule, je ne décrochais pas. Et je detestais aussi prendre le téléphone pour dire un joyeux anniversaire à la mamie ou un bisous au tonton;
    J’ai commencé à communiquer quand il y a eu des sms. Et encore aujourd’hui, il vaut mieux que tu m’envoies un mail ou que tu me textote, tu aura plus de chances de m’avoir. Car il faut dire que depuis qu’il y a les téléphones portables, il y a quelque chose que je deteste : les gens que tu appelles et qui font autre chose en même temps. Moi quand je téléphone, j’aime être au calme, ne pas avoir de bruit, de gens qui me parlent, d oreilles curieuses ou des choses à faire en même temps.
    Bref, mon côté timide et conventionnelle m’oblige à dire que je fais partie des gens dont tu parles :/

  6. fabrice 20 décembre 2010 à 16h30 #

    Y’a des pour et des contres..je ne suis pas normand mais je partage (en partie) vos avis..

    @Sophie : oui, le tél est intrusif, beaucoup + facile le chat etc..mais le chat peut être TRES CHRONOPHAGE. J’adore skype pour poser 1 question, préciser 1 point particulier etc..mais quand je veux une discussion de fond, même 5 minutes, rien de tél ..que le tél justement ;:)) Avec mon ancien boss, on en arrivait a passer des heures à chatter sur skype alors qu’un simple coup de fil…Et puis, ok il y a les émoticônes, mais je souscris à 100% à l’analyse de Dugomo..un sourire (ou une gêne) au téléphone, cela s’entend!!
    Bref, pour ma part (je dois être trop vieux et pas assez geek ;)) c’est mail/skype pour défricher le terrain ou confirmer un point, mais téléphone/live pour « jauger, sentir » la personne et dealer…le réel, y’a que ça de vrai bordel!!, même dans le virtuel.. (waouh, elle est bonne celle là, je vais déposer ;))

  7. […] This post was mentioned on Twitter by skullpat. skullpat said: RT @Dugomo [blog] Le téléphone, bordel ! http://jedisdubien.com/2010/12/le-telephone-bordel/ […]

  8. Dugomo 20 décembre 2010 à 18h04 #

    @skullpat Moi ? Je n’ai jamais dit ça !
    @Sébastien En effet, il faut être disponible quand on se téléphone, laisser tomber le reste
    @Gregos Dire « bonjour » aux gens qu’on croise est aussi une chose indispensable
    @Sophie Gironi @Fee_lait j’espère que vous avez apprécié mon coup de fil juste après votre commentaire 😉
    @fabrice Nous sommes d’accord :-)

  9. Matael 20 décembre 2010 à 18h30 #

    Le téléphone, Skype, et mieux encore la méthode IRL sont certainement les moyens les plus efficaces de communiquer. Notre corps parle souvent pour nous (en bien ou mal…) et ce sont autant de petits détails que la technologie a bien du mal à transmettre. Dès que possible, j’utilise le téléphone ou bien je me déplace.
    Pour ce qui est de la necessité de concentration dont parlaient certains, c’est un atout. Lorsqu’il s’agit de s’appeller pour mettre au point le prochain pot entre copains, l’intéret est limité mais pour discuter d’un projet, cela devient tout de suite plus attrayant.
    Enfin, on ne peut pas traduire aussi bien et aussi spontanément nos réactions dans un mail ou un chat que dans une réelle conversation orale. Le temps qu’il faut pour taper est déjà un moyen d’auto-censure qui fausse souvent la réalité du sens.

    Pour finir, c’est beaucoup plus agréable d’entendre certaines phrases plutôt que de les lire… Vous voyez ce que je veux dire !

    PS : Pour mon numéro, DM @Matael sur Twitter ou par mail mat.gaborit@gmail.com Je vous répondrais avec plaisir

  10. jcfrog 20 décembre 2010 à 19h19 #

    j’ai toujours détesté le téléphone. Quand y’avait rien d’autre c’était vital, aujourd’hui ça sert à rien :)

  11. l'Ours 20 décembre 2010 à 19h33 #

    après ma démonstration d’hier en privé sur mes méthodes de travail, pourquoi t’entêtes-tu à parler de nolifisme, même si j’imagine qu’en effet cela doit concerner quelques uns d’entre nous, c’est un peu réducteur ne crois-tu pas ?

  12. Dugomo 20 décembre 2010 à 19h55 #

    @Matael Nous sommes entièrement d’accord :-)
    @jcfrog Allez, fais pas ton geek aigri : tout le monde sait que, sous ton apparence de rude bûcheron canadien se cache un cœur de midinette, fan de Dorothée et de Michel Delpech 😉
    @l’Ours Je constate juste que l’usage de certains outils, soit-disant destinés à mieux communiquer, nous limitent en fait :-(

  13. jcfrog 21 décembre 2010 à 19h42 #

    Delpech ok
    Dorothée j’ai rien contre mais comment dire…

  14. Didier 22 décembre 2010 à 19h30 #

    Perso, j’ai tendance à faire beaucoup de mail tout simplement parce que je trouve que c’est plus « efficace » dans le sens où tu peux prendre le temps de chercher tes mots, et tu ne peux pas te répandre en banalités.
    Ca laisse plus de temps pour le contact IRL, qui restera toujours ma méthode de communication préférée (et de très loin!).
    J’espère te voir bientôt, d’ailleurs 😉

  15. Refschool 22 décembre 2010 à 19h41 #

    ah le téléphone, je lui dois pas mal de notre CA san déc. Prospecter par téléphone c’est puissant, c’est du temps réel mais surtout parce que tout le monde n’a pas le email dans la peau, mais aussi les tactiques de ventes sont bien plus puissantes par téléphone, my 2 cents.

  16. Dugomo 22 décembre 2010 à 19h54 #

    @Didier Nous ne sommes pas trop loin, un coup de voiture ou de train, facile :-)
    @Refschool En fait, je m’aperçois que je n’ai pas assez orienté mon billet dans le sens business, tellement il me semble évident que nous tous plus ou moins sur Internet pour gagner notre vie.
    Et là c’est carrément dramatique, ceux qui refusent le contact. Ils ne se rendent pas compte de l’argent qu’ils perdent. Je veux bien te croire quand tu dis qu’une bonne partie de CA est fait par téléphone : le client, tu l’as, tu l’entends, tu lui parles, tu le convaincs.

    • Don Paglierone 1 janvier 2011 à 15h39 #

      Ah te voilà! Non t’es pas vieux: je le saurais.
      L’ennui du téléphone c’est qu’il sonne
      1) quand tu es en salle de méditation (les chiottes)
      2) quand tu es dans ton bain
      3) quand tu es sur le point d’éjaculer ou que quelqu’un est sur le point de le faire dans ton dos
      4) quand tu es en train de rédiger un super message à quelqu’un qui ne le lira pas
      A part ça, bonanébonnesanté, celle de tes adresses e-mail que j’avais conservées ne laisse rien passer.
      Pace e Salute
      The Godfather plus gode que father

  17. Gael 23 décembre 2010 à 4h27 #

    J’ai du mal à rester 30 minutes en moyenne avec un téléphone classique entre New-York et Nantes !
    Juste une question de forfait :)
    Gael

    • Don Paglierone 1 janvier 2011 à 15h40 #

      J’espère que quelqu’un a compris


Écrire une réponse