Moi, je vote pas


J’ai très peu voté dans ma vie.
La dernière fois, c’était en 1995. « Putain, 15 ans ! » comment disaient les Guignols à cette époque.
Non que je sois un mauvais citoyen, ou que je me sente pas concerné, mais je crois que la politique ne peut rien changer, et je préfère me changer moi-même.

Le pouvoir est ailleurs
Je pense que dans le monde actuel, les politiques, quel que soit leur bord, ne peuvent rien changer.
Je pense que dans leur immense majorité, ils sont honnêtes, mais qu’ils sont impuissants.
Car le pouvoir est ailleurs : le pouvoir n’est plus politique, mais économique.
D’énormes masses d’argent décident de nos vies, et à part coller quelques rustines ça et là, les élus n’ont aucun pouvoir.

Mais c’est notre argent !
Hé oui : les esprits simples pensent que quelques vilains capitalistes complotent en secret pour nous asservir, et qu’il suffit de voter pour les gentils pour que ça change.
Si les choses étaient aussi simples…. Les gentils contre les méchants : si un tel manichéisme était de rigueur, bien sûr que je voterais.

Mais à y bien réfléchir, cet argent qui domine le monde, après tout… c’est le nôtre !
C’est l’argent  de notre consommation. C’est l’argent de nos comptes en banque, de nos assurances, de nos plans épargnes, etc… NOTRE pognon ! Vous, je ne sais pas, mais personnellement, c’est en partie avec l’argent que j’agis.

Réfléchir avant d’agir
Ne pas faire n’importe quoi avec son argent. Ne pas consommer n’importe quoi, parce que c’est à la mode, parce que la publicité l’a ordonné, parce que parce que les autres en ont acheté (bêêêê).
Réfléchir avant d’acheter :
est-ce que j’ai vraiment besoin d’acheter ce truc ?
Est-ce que ces fruits n’ont pas fait trop de kilomètres (la provenance est marquée sur l’étiquette) et est-ce que je ne vais manger du pétrole au lieu de fruits ?
Est-ce que cette paire de chaussures n’a pas été fabriquée par un enfant exploité (c’est aussi marqué sur l’étiquette) et qui à dix ans devrait aller à l’école au lieu de travailler?
Est-ce que je vais prendre mon essence chez ces salauds qui ont pollué la Bretagne, le Golfe du Mexique ?
Réfléchir avant d’investir : il existe des fonds de placements éthiques, des banques responsables, qui ne font pas n’importe quoi avec l’argent qui leur est confié.

Vivre autrement, se changer soi-même
Une fois que l’on a fait la démarche de réfléchir sur l’argent, sur la consommation, réaliser que ce sont des valeurs fausses. Que ce qui compte vraiment ne s’achète pas. Que finalement, ta vie, c’est toi qui la construis, et personne d’autre.
Ce n’est pas  un quelconque « sauveur « pour qui j’aurai voté qui changera ma vie,.
J’essaye, tous les jours, d’améliorer mon karma. Et c’est pas facile !

C’est là que se place ma démarche citoyenne bien plus que dans un bulletin de vote.

Si tu essayes de changer le monde, le monde te tuera. Si tu changes, toi, alors le monde changera.

Tags : , , , , ,
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (10 votes, average: 3, 70 out of 5)
Loading...Loading...
35 099 lecture(s)

23 commentaires à “Moi, je vote pas”

  1. Antoine 23 août 2010 à 21h42 #

    Je suis totalement d’accord pour les paragraphes « réfléchir avant d’agir » et « vivre autrement », sur le fait que les Français soient une bande de moutons (gravement), mais je ne suis pas d’accord sur le fait que la politique ne peut rien changer. En effet, comment penser UNE seconde que la politique puisse changer quelque chose dès lors que depuis 30 ans les Français votent pour les mêmes partis, les-m-ê-m-e-s.

    Vraiment, je suis tout à fait d’accord sur « réfléchir avant d’agir » et les gens devraient y penser plus souvent.

  2. Matael 23 août 2010 à 21h57 #

    Excellent article…
    Seulement, je pense qu’aujourd’hui, le problème n’est plus de savoir si les gens peuvent changer les choses, ils le peuvent de toute manière, mais s’ils en ont réellement envie.

    La politique et les débats passifs sont malheureusement dépassés, il faut maintenant agir avant qu’il ne soit trop tard, si ce n’est pas déjà le cas….

  3. Guillaume 24 août 2010 à 11h34 #

    Je suis plutôt d’accord avec toi. Le problème c’est que ton avis est celui de quelqu’un responsable. Ce qui est très loin d’être le cas de tout le monde.
    Quid des gens qui ne le sont pas ? C’est la le malheur des gouvernants : l’hétérogénéité du peuple …

  4. jaryves 24 août 2010 à 12h07 #

    On a le même point commun pour 1995 ! 1ère et dernière fois….
    Je partage également ta vision des choses avec en plus une méga dose de fainéantise (je sais c’est honteux).
    Si on me proposait un vote électronique sécurisé je pense que je deviendrais un électeur assidu !

  5. Actualité Politique 24 août 2010 à 12h14 #

    Donner son avis sur la politique est toujours risqué mais il y a vraiment du vrai dans tes propos même si je ne suis cependant pas tout a fait de ton avis…
    Pour moi, voter est indispensable dans la vie politique locale et le résultat d’une équipe à une autre peut faire avancer ou reculer la qualité de vie.

  6. Dugomo 24 août 2010 à 15h43 #

    @antoine @Matael @Actualité Politique Pour que les gens aient envie de changer quelque chose, je maintiens qu’il faut d’abord qu’ils se changent eux-mêmes
    @Guillaume Les gens responsables, c’est un sujet qui me tient à cœur et que je compte aborder un jour
    @jaryves Feignasse 😉

  7. faux_geek 25 août 2010 à 9h53 #

    Bon article que je lis au saut du lit (rime !) avec mon café à la main.
    Je suis à peu près d’accord avec toi sauf sur un point : le fait de voter.
    Voter, pour moi, à toujours était quelque chose de très important même quand j’étais tout petit ne serait ce que pour le geste et l’avis que l’on donne.
    Même si aucuns des parties ou hommes politiques ne m’intéressent dans son programme, je vote quand même mais : blanc.
    Pour ma part ce vote signifie : je vote mais je ne suis pas d’accord avec vous, avec vos idées, comment vous voulez diriger le pays …
    À moins que voter blanc ne t’intéresses et tu préfères dans ce cas là t’abstenir et c’est tout à ton honneur :)

  8. Kalki 25 août 2010 à 18h33 #

    Un lien très important :

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/democratiser-la-monnaie-80183#forum2664111

  9. Arnaud Constancin 11 septembre 2010 à 14h37 #

    Un petit gout d’anarchie, au sens noble du terme…

  10. Cerbere 23 octobre 2010 à 20h07 #

    Tout d’abord bravo pour ton blog.
    Pour mon 1er commentaire je voulais quelque chose de cohérent alors voilà : je pense que sur cette partie tu as tort « Je pense que dans le monde actuel, les politiques, quel que soit leur bord, ne peuvent rien changer.
    Je pense que dans leur immense majorité, ils sont honnêtes, mais qu’ils sont impuissants.
    Car le pouvoir est ailleurs : le pouvoir n’est plus politique, mais économique »

    Je m’explique : les politiciens gèrent chaque jour des milliers de k€ on appelle ça les fonds publiques et ça représente énormément de pouvoir!

  11. Yoann Romano - Futur Expert en Motivation 7 novembre 2010 à 16h21 #

    Je suis surpris à quel point ton introduction trahit ma vision de la politique. Beaucoup (trop) de personnes préfèrent remettre la responsabilité de leur qualité de vie à… l’Etat. Ils feraient mieux de se rendre compte que le meilleur moyen d’être heureux (et de changer de vie) c’est encore d’agir soi-même. Et d’en accepter toutes les responsabilités qui en découlent.

  12. mika 6 janvier 2011 à 1h51 #

    je vous invite a passer un peu de temps sur se site très intèressant,
    si,si allez-y j’vou jure que sa va surement vous ouvrir les yeux sur notre magnifique système!!!

    http://www.syti.net/Organisations/Illuminati.html

    C pas mon blog, ni de la pub gratuite.
    juste de l’info.

    • Dugomo 6 janvier 2011 à 12h57 #

      Manquait plus qu’eux !

      Si tu as des copains scientologues, ramène les : plus on est de fous, plus on rigole.

  13. Christophe 27 janvier 2012 à 10h57 #

    Bof, je ne suis vraiment pas d’accord avec toi.

    Les politiques peuvent changer les choses, et impulser les modifications profondes de notre société ! cf le débat sur nucléaire/energies renouvelables – retraite à 60ans ? l’immigration 0 ? le smic à 1500€ ?
    la moindre loi sur ces sujets peut radicalement changer notre manière de vivre, ou impacter toute l’économie qui en découle.
    Et ça, si tu ne votes pas, tu laisses le soin aux autres de choisir à ta place. c’est dommage je trouve.
    Et second effet, plus il y a de gens qui font comme toi, plus la place laissée aux extrêmes est importante.

    ton éthique et tes choix personnels sont louables, mais malheureusement, on ne peut pas compter sur une prise de conscience collective, ça ne marche pas. Une société a vraiment besoin de ses instances politiques pour donner les grandes directions.

    • Dugomo 21 février 2012 à 23h51 #

      A dire vrai, je m’en cogne un peu de tous ces sujets….

  14. julia 28 janvier 2012 à 2h15 #

    D’accord avec Christophe sur tous les points..
    Moi je vote pas…pour toi ! haha
    😉

  15. […] l’ai déjà dit dans un remarquable billet sur cet excellent blog : moi, je ne vote pas. Je ne suis même pas inscrit sur les listes […]

  16. tchesssss 11 février 2012 à 14h26 #

    C’est un régal que de vous lire.

    Je me suis souvent interrogée sur la mise en application de ma capacité à voter et sur le discours mièvre du bien pensant « Si tu ne votes pas, tu ne la ramènes pas ».

    Souvent j’ai eu à défendre ma position « non je ne participe pas à ce cirque ». Maintenant je ne la défends plus, non je ne participe à ce cirque, je suis habitante de la Terre et fais pas chier.

    [quote]J’essaye, tous les jours, d’améliorer mon karma. Et c’est pas facile !
    C’est là que se place ma démarche citoyenne bien plus que dans un bulletin de vote.[/quote] :)) Nous sommes de plus en plus nombreux fort heureusement à penser comme ceci, mais bon sang c’est pas gagné !

    • Dugomo 21 février 2012 à 23h47 #

      C’est aussi un régal à écrire, enfin quand je n’ai pas trop la flemme

  17. Jice 12 février 2012 à 0h00 #

    Bonjour,
    Je ne suis pas d’accord avec quelques points :
    – Je ne crois pas les hommes politiques honnêtes dans leur immense majorité. Je crois que le pouvoir corrompt et que la majorité d’entre eux sont bien plus intéressés par leur carrière (après tout, ce sont des professionnels) que par l’intérêt public.
    – Je ne crois pas qu’ils sont impuissants. Je crois qu’ils se servent de certains leviers pour en contraindre d’autres. Par exemple l’Europe sert à justifier des directions politiques nationales…
    – Je ne crois pas que ne pas voter soit une bonne réponse. Autant se changer soi même ne peut pas être une mauvaise chose, autant ça ne suffira pas pour changer quoi que ce soit au niveau national ou international. Il me semble que voter peut apporter des changements si l’on se sert du vote pour exprimer son avis même si le candidat en question n’a aucune chance d’être élu. Ainsi, les idées qu’il porte montent et influent les gros partis. C’est ainsi que la montée du FN a influencé la politique de NS.

    Je suis un peu bref dans cet exposé et cela mériterait certainement davantage d’argumentation mais bon…

  18. Mathieu 11 avril 2012 à 12h16 #

    Bonjour,

    Je trouve votre article un peu facile.

    1. Voter permet d’exprimer votre point de vue sur vos valeurs, et sur l’ambition que vous espérez pour votre société. Moi non plus je ne pense pas que tel ou tel homme politique va tout changer en 5 ans. Mais je crois en la trajectoire qu’il peut tracer pour la France. Il faut voir loin, c’est l’essentiel. Vous ne votez pas forcément pour vous mais pour les générations futures. La qualité de vie que nous avons aujourd’hui en France et l’engagement de nos aînés.

    2. « Réfléchissez avant d’agir » semble méprisant pour les français et un petit peu présomptueux de votre part. Vous sous-entendez que vous réfléchissez de façon juste, et que les autres agissent bêtement sous le pouvoir de l’argent. Mais comme vous le dîtes justement : « personnellement, c’est en partie avec l’argent que j’agis. » Sachez que cela est vrai dans le sens de la dépense, MAIS AUSSI DANS LE SENS DU REVENU.

    Si le français le pouvaient, il ne demanderaient qu’à acheter « responsable », car l’homme est par nature bon et honnête. Mais quand vous gagnez un SMIC pour faire vivre votre famille, vous ne pensez pas à acheter « bien », vous pensez à acheter « suffisamment et pas cher ». Entre une paire de chaussure fabriquée par des enfants exploités à 15€, et une paire de chaussure fabriquée par des adultes français en bonne santé à 70€, je prends la moins chère. Non pas que je sois inhumain ou irréfléchis. Non. Mais parce que je ne peux pas.

    Bien cordialement,

    Mathieu.

  19. rikiki 1 février 2013 à 17h10 #

    Tout à fait d’accord avec toi et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai troqué ma carte d’électeur contre un passeport via la sérénité…


Écrire une réponse